WEBCARE 9
DERNIERE HEUREFOOT FEMININGoals 9GOALS9 ET SA VEDETTE

Football-Formation : Melissa Dacius a décroché son diplôme d’entraineur de football en France à 22 ans

Dossier Football-

[Par Gesner Jean Marie]

Port-au-Prince, le 7 mai 2021 : Ce n’est pas une surprise mais une bonne nouvelle. La jeune internationale Haïtienne, Melissa Shelsie Dacius, issue du Camp Nous, Centre de formation de la Fédération Haïtienne de Football, dirigé jadis par Dr Yves Jean Bart, vient d’obtenir, à 22 ans, un franc succès en France en réussissant avec brio les examens officiels de la fédération française de Football l’habilitant à entraîner des équipes de jeunes de football de 12 à 15 ans

C’est la jeune fille elle-même qui en a fait l’annonce à travers un texte publié sur les réseaux sociaux. Ce diplôme d’état de très haut niveau octroyé par la FFF EST est le fruit de gros sacrifices personnels car la France étant réputée comme le pays disposant de la meilleure école de formation en football au monde.

La jeune internationale Haïtienne a été présentée aux examens par l’Université de Montpelier où elle étudie depuis l’année 2020 à grâce à des démarches entreprises par l’entraîneur national féminin, Laurent Mortel, qui cherchait des opportunités de perfectionnement pour les jeunes des sélections féminines haïtiennes.

Quand on connaît le niveau assez quelconque de l’éducation dispensée dans les écoles haïtiennes en général, c’est donc un bel Exploit que réussit la jeune internationale haïtienne en décrochant ce diplôme dont l’examen se situe à un niveau très sélectif auquel ont été autorisés à se présenter seulement 19 postulants desquels 10 seulement ont réussi.

Dans son court message, Melissa Dacius a remercié tous ceux qui ont contribué à cet exploit « Bonjour à tous, j’ai réussi à avoir ma première certification d’entraineur. Ce certificat me permet d’entraîner des enfants de U12 jusqu’à U15. Parmi 19 élèves, on est 10 à avoir réussi l’examen et j’en fais partie. Merci à tous pour toute confiance que vous aviez placé en moi », a-t-elle écrit.

« Malgré les difficultés, je ferai de mon mieux afin de pouvoir obtenir plus de licences et de connaissances possible dans cette aventure. Je remercie tous ceux qui m’ont aidé, spécialement Coach Laurent Mortel, Mme Margareth Graham, Dr Yves Jean Bart et les joueuses des Tigresses qui m’ont soutenu financièrement dans mes efforts », a dit la jeune fille.

Melissa Dacius bientôt 22 ans, jeune internationale haïtienne, formée à CAMP NOUS depuis 2012, qui a bénéficié de cette bourse de formation (études et livres gratuits, logement universitaire à payer par sa fédération) comme tant d’autres, est entrée à l’académie CAMP NOUS en 2012 à l’occasion d’une détection organisée à travers le pays et supervisée par un expert de la FIFA, Yvon AVRY. Dotée d’un grand talent, elle s’est tout de suite imposée comme un grand espoir en intégrant successivement toutes les équipes nationales de jeunes des U15, U17, U20 et senior.

Dans ses démarches, Melissa Shelsie Dacius a été portée en France par le Professeur Laurent Mortel, dans le souci d’aider Haïti à avoir des cadres d’élite en football. L’entraîneur de l’équipe nationale féminine, professeur Laurent Mortel, ayant une grande réputée à l’université de Montpelier, dès le début de sa mission, avait tout suite pensé que le projet Camp Nous avait besoin de cadres hautement formés, a entrepris des démarches auprès de la Présidente de l’Université afin offrir à de jeunes haïtiens, surtout ceux de Camp Nous, l’opportunité d’avoir accès à cette formation à peu de frais.

Le professeur Mortel dont la réputation n’est plus à faire dans le milieu du football féminin haïtien a même été plus loin dans ses démarches en persuadant le Conseil de l’Université d’ouvrir, dans le cadre d’une coopération avec la Fédération Haïtienne de Football, une succursale de l’université en Haïti, ne serait-ce qu’en débutant avec la 1ère session annuelle.

Malheureusement, la pandémie de la Covid-19 et surtout le complot de l’année 2020 contre le football haïtien ayant conduit au bannissement à vie du Président de la FHF, Dr Yves Jean Bart et certains de ses collaborateurs, ont stoppé cet ambitieux programme de progression des équipes nationales féminines vers des sommets inespérés dans un pays aussi malade.

Le projet CAMP NOUS (Etude et Football) a été, dans sa genèse, supporté financièrement par les allemands, à travers une chaîne de télévision privée allemande SAT-EIN, qui sont venus construire les bâtiments consistant en quatre dortoirs, cuisine, salle de classe et puits artésien, à partir d’une collecte de fonds organisation lors d’un match de solidarité avec Haïti, suite au séisme du 12 janvier 2010.

Dans un second temps, après le lancement des cours en 2012 avec 2 dortoirs des filles et 2 des garçons, la FHF a pu construire le terrain moderne avec éclairage qui existe ainsi que son siège détruit par le séisme, grâce à un autre projet d’Aide de la FIFA pour le séisme, inauguré par le Président à l’époque, Joseph Blatter, lors d’une visite en Haïti en avril 2013.

Entre temps, le programme scolaire adapté au football a été élaboré en collaboration avec le collège Ernst Désir et aussi avec l’assistance technique de Viva Rio au point de vue pédagogique. Les résultats de ce vaste projet en moins de 10 ans qui sont probants (Participation à deux coupes du monde Juveniles, meilleures équipe de la Caraïbes, 5eme équipe de la Concacaf, plus de 20 jeunes places dans des clubs à l’étranger) ont inquiété les ténors de la région qui ont fini par le détruire à travers un complot contre l’ancien président Yves Jean Bart.

Rappelons que Laurent Mortel avait découvert le football féminin haïtien lors d’un stage qu’il avait dirigé pour les U20 féminines en préparation en Bretagne pour le mondial féminin français en assurant l’intérim de Marc Collât. Son travail, pendant quelques jours avec les féminines, avait séduit les responsables de la FHF qui ont apprécié le haut niveau universitaire de ce formateur. Il a été ainsi très vite engagé d’autant que ce qu’il demandait comme émolument représentait presque dix fois moins de ce que les autres entraîneurs ayant travaillé en Haïti gagnaient à l’époque.

Le succès de Mélissa Dacius devait encourager d’autres jeunes filles et jeunes joueurs à profiter de leur séjour en France pour préparer leur après carrière en football ou dans n’importe carrière. Melissa devrait rester encore deux années en France pour continuer ses études et faire son chemin dans l’hexagone.

Melissa Shelsie Dacius née le 24 mai 1999, a débuté à l’académie de l’AS Tigresses que dirige le pasteur Bernard Valcine à Damien. Elle est rentrée à Camp Nous en 2013. Elle est partie pour la France en juillet 2020 avec un visa d’étudiante après son admission à l’université de Montpellier suite à des démarches effectuées par l’entraîneur national Laurent mortel, lui-même professeur à l’université de Montpellier.

Triple Félicitations à Camp Nous, au Coach Mortel et à Melissa Dacius !

 

Gesner Jean Marie

Jeanmarie2220@yahoo.fr

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker