WEBCARE 9
FHFFOOTBALLGoals 9

Football-Accusations : Yves Jean Bart, entendu par le Commissaire du gouvernement, le dossier est transféré au cabinet d’instruction.

Par Gesner Jean Marie

Le président de la fédération haïtienne de football, Dr. Yves Jean Bart, a été entendu par le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la Croix-des-Bouquets, Me. Maxime Augustin, le jeudi 21 mai 2020, sur les allégations d’abus sexuels portés contre lui, par le journal Britannique, The Guardian, dans son édition du 30 avril 2020. Le dossier sera acheminé au cabinet d’instruction selon le chef du parquet, pour les suites judiciaires.

Conformément à la convocation du 14 mai 2020, l’audition du président de la fédération haïtienne de football, Dr Yves Jean Bart, a eu lieu jeudi 21 mai 2020, au parquet du tribunal de première instance de la Croix-des-Bouquets. Pendant 2 heures, le numéro un de la FHF a répondu aux questions du commissaire du gouvernement, Me Maxime Augustin, sur les allégations d’abus sexuels sur des mineures au Centre Fifa Goal, publiées par le journal Britannique, The Guardian le mois dernier.

L’avocat du président de la FHF, Me. Stanley Gaston, a informé que Dadou Jean Bart a fourni au chef du parquet toutes les informations nécessaires et a répondu a toutes les questions sur ce dossier. Il dénonce par ailleurs, un ensemble de traitres haïtiens qui s’associent avec le journaliste Français, Romain Molina, pour détruire le football haïtien, obtenir la démission du président et ternir l’image du pays. “Le président ne démissionnera pas, et la semaine prochaine, on va s’attaquer aux organisations féministes qui ont fait des dénonciations contre Yves Jean Bart, sans détenir de preuves palpables, a annoncé le défenseur du numéro un de la FHF.

De son côté, Le commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets, Me Maxime Augustin, a expliqué avoir suivi toutes les procédures tracées par la loi afin d’aboutir à l’audition du patron de la FHf. “Nous avons auditionné toutes les personnes concernées dans le dossier au niveau du ranch de la croix-des-Bouquets, parallèlement à l’enquête de la DCPJ qui a complété notre démarche”, a fait savoir Me, Augustin. “Le dossier n’est pas en état (pas assez d’indice ni de preuves pour arrêter Dadou Jean Bart), mais il sera tout de même transféré au cabinet d’instruction pour les suites de l’enquête”, a poursuivi le chef du parquet.

Par ailleurs, un deuxième article est sorti ce jeudi 21 mai 2020, dans les colonnes du journal The Guardian, faisant état de menaces de mort reçues par les présumées victimes du président de la FHF, provenant des gangsters liés directement à ce dernier. Le Réseau National de Défense des Droits Humains, RNDDH qui a produit un rapport sur ce dossier, a recommandé le retrait du Dr Yves Jean Bart, à la tête de la fédération haïtienne de football, de façon à ne pas entraver l’enquête judiciaire.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker