Qualifiée pour la ligue A de la LNC (Ligue des Nations de la CONCACAF 2023-2024), prévue le 7 septembre 2023, Haïti se doit de ménager sa monture pour espérer faire bonne figure dans cette compétition.

Pour y arriver, les autorités doivent prendre des décisions fortes visant à mettre un coup de pied dans la fourmilière, quitte à limoger certains acteurs ayant administré à l’opinion la preuve de leurs limites étriquées. Au titre de ces décisions, on compte sur la relance immédiate du championnat national.

Cette compétition permettra, selon nos estimations, de _«mettre les joueurs en compétition et donner la chance à un grand nombre de jeunes talents haïtien de frapper à la porte de nos sélections nationales. Cette concurrence positive pousserait les joueurs à fournir davantage d’efforts pour mériter leur sélection en équipe nationale, plutôt que d’appeler inlassablement des joueurs evoluant à l’étranger qui ne prouvent rien, dans certains cas, avec leurs clubs respectifs en Europe.»_

L’autre solution à explorer c’est de confier les rênes de l’équipe nationale(Toute proportion gardée, s’il a le niveau international), à un sélectionneur local connaissant le pays, ayant porté ses fruits par le passé avec la qualification de l’équipe nationale en phase finale de la coupe du monde 1974, en Allemagne de l’Ouest sous la direction de l’entraîneur Antoine Tassy, vainqueur, en décembre 1973, au Stade Sylvio Cator, du Championnat de la CONCACAF, une compétition servant de cadre aux éliminatoires de la Coupe du monde de football 1974. En plus, cette décision coûterait moins cher à la Fédération Haitienne de Foot-ball

Une autre piste de solution serait, pourquoi pas, de renouveler les instances dirigeantes du football. Du Comité Normalisation de la FHF, de la Ligue nationale de football et des sélectionneurs. Des nouvelles élites doivent être mises à contribution.

N’en déplaise aux partisans de la longévité au pouvoir, la gestion de l’actuel CN de la Fédération Haïtienne de Football a montré ses carences : En 3 ans de magistère, Monique André et ses amis ont réussi l’exploit de n’avoir pas organisé le championnat national en gérant encore les affaires courantes. Pire, l’histoire retiendra que la coalition de clubs de première et de deuxième division essaie à chaque fois de mettre en garde la FIFA sur les actions néfastes de l’inertie et de l’incompétence des membres du CN à l’encontre du développement du football haïtien, mais elle préfère rester bouche ouverte d’admiration. Tout c’est sous la gestion du Comité Normalisation.

Mercredi 09 Août 2023, des anciens internationaux, agissant sous la bannière du Regroupement des Anciens Footballeurs Haïtiens (REFHA), ont donné une conférence de presse autour de la question des différents aspects des moments terribles que traverse le football haïtien, mais tout semble être floue aux yeux des membres de ce Comité de Normalisation. Les membres de ce Comité ne sont intéressés que par leurs émoluments.

Que dire de l’actuelle ministre de la Jeunesse
,des Sports et de l’Action Civique ? Coutumière des notes démesurées et des jubilations ostentatoires à la moindre victoire des Grenadiers (ières), Raymonde Rival n’a toujours pas réussi à lancer et achever en bonne et due forme une édition de championnat local ou interscolaire. Si le super prétexte d’un temps était la pandémie du Covid-19, les compétitions sportives étaient raccourcies en Haïti depuis longtemps sur une question d’insécurité. Que dit l’État central dans tout ça?

Si tous les acteurs du sport en général et du football en particulier ne s’accordent pas sur ces évidences pour définir un nouvel horizon, Haïti tournera en rond et terminera sur des échecs à répétition.

Samuel JEUDY
samjeudy2020@gmail.com

Loading

Redacteur at GOALS 9 - Website - + posts

Samuel JEUDY, etudiant finissant en sciences juridiques, Journaliste, Enseignant.
Née aux Gonaïves, membre fondateur de l'Association des Journalistes Sportifs du Haut-Artibonite (AJSHA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici