[ Par Geaner Jean Marie ]

Port-au-Prince, le 3 août 2022:  Il est évident de nos jours qu’on ne peut pas fuir éternellement la justice. Longtemps recherché par la justice française, le pseudo journaliste français, Romain Molina doit être jugé prochainement pour diffamation à l’encontre de l’ancien président de la Fédération Haïtienne de Football, Dr Yves Jean Bart, dans le cadre du plus gros complot contre le football haïtien sous le label de fallacieuses accusations d’agression sexuelle sur mineures au ranch de la Croix-des-Bouquets.

Le juge d’instruction du tribunal de première instance de Paris, Tiphaine Petit qui, enquêtant sur le dossier, estime dans son ordonnance de renvoi, rendue le 15 juillet 2022, qu’il existe assez d’informations et de charges pour renvoyer Romain Molina juger par devant le tribunal correctionnel pour diffamation, selon une note publiée, le 1er aout 2022, par le conseil de la défense du Dr Yves Jean Bart basé en Haïti.

Dans le cadre de son instruction, le juge Petit s’est basé sur les propos estimés diffamatoires tenus par le bloggeur Molina Romain dans un article publié sur le site du journal « The Garduan » le 30 avril 2020 et sur sa chaine You tube accusant Dr Yves Jean Bart d’avoir agressé sexuellement plus d’une centaine de filles mineures au Ranch de ma Croix-des-Bouquets, siège de la Fédération Haïtienne de Football aboutissant à sa suspension à vie de toutes activités du football par La FIFA, l’une des organisations les plus corrompues du monde.

Sans enquête, la FIFA avait pris cette décision avec la complicité de plusieurs anciens collaborateurs de Dadou Jean Bart dont Carlos Marcelin, son ancien et actuel Secretaire Général de la FHF, le plus grand traitre dans ce dossier, denoncé recemment par Ernso Laurence, dans une note vocale tournée en boucle sur les reseaux sociaux.

« Ces propos comportant des allégations ou imputations susceptibles de porter atteinte à l’honneur ou à la considération de Yves Jean Bart ; faits prévus et réprimés par les articles 23 alinéa 1, 29 alinéa 1 et 32 alinéa 1 de la loi du 29 juillet 1881 », lit-on dans l’ordonnance du juge Thiphaine Petit.

« Attendu qu’il convient de renvoyer Monsieur MOLINA Romain devant le tribunal correctionnel afin de permettre à la juridiction de statuer sur les faits dénoncés par la partie civile », a ecrit le juge Thiphaine Petit dans son ordonnance.

“Vu les articles 175, 176 et 179 du code de procédure pénale : ORDONONS le renvoi de l’affaire devant le TRIBUNAL CORRECTIONNEL pour être jugée conformément à la loi”, lu t-on dans cette ordonnance publiée par la défense de Dadou Jean Bart.

Le juge d’instruction au tribunal judiciaire de Paris, Thiphaine Petit, souligne dans cette décision que le 18 mai 2020, Jean Yves Jean-Bart dit Dadou avait déposé une plainte avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d’instruction près le Tribunal judiciaire de Paris du chef de diffamation publique et qu’en date du 14 Avril 2022 le procureur de la République rendait son réquisitoire définitif aux fins de renvoi de Monsieur Molina Romain du chef de diffamation publique commis le 30 Avril 2020 et le 2 mai 2020.

Une autre victoire pour Dr Yves Jean Bart.

Luttant de toutes ses capacités pour au moins rétablir la vérité et restaurer la dignité de sa famille souillée par ce petit groupe de jouisseurs et de traîtres par ce complot qui a détruit en deux ans (élimination de toutes les compétitions régionales et internationales de toute catégorie et groupes d’âge confondus) tous les progrès du football haïtien pendant vingt ans( participants à 3 coupes du monde juvéniles, 3eme place Gold Cup, Top 10 masculin et féminin de la region Caraïbe), Dr Yves Jean Bart dit Dadou a remporté une autre victoire contre ses détracteurs et comploteurs.

« Dr. JEAN-BART accueille avec satisfaction cette nouvelle victoire dans la bataille pour rétablir la vérité et restaurer sa dignité », ecrit Me Stanley Gaston dans cette note afirmant que le conseil de la défense se réjouit de cette décision et attend avec sérénité et confiance, la décision finale du Tribunal Arbitraire du Sport (TAS) sur son recours en appel déposé le 27 janvier contre le jugement de la Commission éthique de la FIFA.

Le conseil de la défense a rappelé que la justice haïtienne, par une ordonnance du 16 novembre 2020, constatant l’absence de la victime, a déjà blanchi le Dr. Yves Jean Bart.

Ne pouvant plus traiter ce juge d’instruction de corrompu comme il l’avait fait pour le juge d’inscruction haitien en novembre 2020, Romain Molina n’a pas tardé à réagir soulignant que le dossier n’est pas encore jugé. ” Non, C’est faux, l’affaire n’a pas été jugée encore, et je n’ai aucune inquiétude. Par contre, vous remarquez que Dadou s’empresse de communiquer sur le sujet. C’est assez drôle”, écrit sèchement Romain Molina, dans un Tweet perdant cette fois-ci toute sa capacité de diffamer et de bavardera.

La vérité luira…

Un dossier à suivre!

Gesner Jean Marie

Loading

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici