WEBCARE 9
FOOTBALL

Football/ Dénonciation : La FHF répond à The Guardian et dénonce une autre attaque contre Yves Jean Bart.

Par Gesner Jean Marie

Moins de 24 heures après la publication du 2eme article, la fédération haïtienne de football répond au journal Britannique, Th Guardian pour dénoncer sa deuxième attaque contre Son Président, Dr Yves Jean Bart.

Dans cette déclaration publiée, le 22 mai 2020, la Fédération haïtienne de football n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer le journal Britannique, The Guardian, qui a publié un 2eme article, le 21 mai 2020, contenant, encore une fois, des attaques et dénonciations d’abus sexuels sur des joueuses et regorgeant d’appels à la suspension contre son président, Dr Yves Jean-Bart.
« C’est exactement cet objectif que ses ennemis politiques ont recherché en menant une guerre de désinformation dans les médias visant à saper le président de la Fédération, à salir la Fédération haïtienne de football et, ce faisant, à dégrader et rabaisser Haïti », dénonce la note.

Comme dans le premier article, Le Guardian a, une nouvelle fois, dénoncé des abus sexuels commis par le président de la FHF et ses relations amoureuse avec plusieurs joueuses de football féminin pendant sa présidence. « Le journal démontre, dans ce nouvel article son manque total de crédibilité en choisissant de publier une fausse pièce remplie de mensonges et d’accusations salaces sans fondement de sources strictement anonymes », a dit la note de la FHF.

Rédigé par Ed Aarons, Romain Molina et Alex Cizmic, cette deuxième publication fait la fausse et scandaleuse affirmation selon laquelle les « avortements forcés » étaient le résultat d’agressions sexuelles dans un centre de formation pour jeunes à Croix-des-Bouquets et que le président a engendré plusieurs enfants avec « plusieurs » filles mineures du centre. « S’il y a eu des avortements, alors où sont les preuves de ces procédures médicales, qui sont illégales en Haïti ? Et où sont tous ces enfants qui sont censés être nés ? », se questionne l’instance du football haïtien.

A travers cette note, la FHF dénonce les mauvaises pratiques des reporters du journal, The Guardian, qui se moquent de l’éthique journalistique. La note rappelle que l’un des co-auteurs de l’article a déjà été poursuivi pour avoir fait des déclarations diffamatoires dans des écrits et des publications sur les réseaux sociaux. Dans l’article du 21 mai 2020, Molina et The Guardian ont clairement indiqué que leur objectif n’était pas le journalisme, mais le plaidoyer destiné à attaquer le personnage et à détruire la carrière du chef du football haïtien, déplore la note.

Rappelons que la fédération haïtienne de football avait demandé à la FIFA d’envoyer des experts du Programme des Gardiens de la FIFA Protection des Enfants pour vérifier les conditions de son centre national de formation et de mener ses propres enquêtes. La Fédération a également demandé au Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) de mener une enquête sur les allégations d’abus sexuels protées contre Dr Yves Jean Bart. Après avoir auditionne 25 personnes sans trouver de véritables preuves, le RNDDH recommande, dans son rapport, le retrait provisoire du président de la FHF afin de ne pas entraver l’enquête judiciaire.

Jean Marie Gesner
Jeanmarie2220@yahoo.fr

3 Views

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker